lundi 27 novembre 2017

Etre empathique : Qu'est-ce que cela signifie ?


Etre empathique : Qu'est-ce que cela signifie ?

Se sentir relié au vivant... mais au delà de cela, c'est aussi une très grande sensibilité au vivant et à la cause du vivant....
Je ne parle pas ici de sensiblerie... il faut bien faire la différence, un empathe n'est pas quelqu’un de faible, mêmes si parfois sa sensibilité pourrait le laisser croire....
C'est son amour pour la vie et tout ce qui est animé qui le rend si incompréhensible pour certains....
La vue d'un arbre coupé, écorché, d'un oiseau mort ou malade, d'une personne triste, va le toucher au plus profond... 
Car, il ou elle est capable de compassion, mais surtout de ressentir ce que l'autre ressent et voir même, d'anticiper sur ce qu'il ressent... Ce qui, mal géré, est quand même un problème, n'est-ce pas ?
Les empatiques ont beaucoup à découvrir sur eux, Personnellement, aujourd'hui, je ne considère  plus mon empathie comme une plaie, mais juste un état d'être, un don, que je dois apprivoiser, comprendre, pour finalement le mettre au service de la vie et du vivant, cet espace de création que je trouve infiniment beau et grand.

     Sur plusieurs groupes dédiés à l'empathie, les membres sont décrits comme des personnes fragiles, qu'il ne faut pas bousculer par des images ou autres, bref " attention, on marche sur des œufs"! C'est peut être en partie vrai, mais je refuse de me percevoir comme "une petite chose impuissante et toujours souffrante".
Un empathique est quelqu'un de puissant, puisque justement, il a une porte ouverte sur les autres et d'autres mondes... puisqu'il les a traversé, puisqu'il perçoit des choses que les autres ne peuvent percevoir...
Non ! Il ne s'agit pas ici, et j'insiste, de la puissance telle qu'on la décrit dans le monde : puissance égalant : pouvoir sur les autres ou sur la vie....
Il s'agit d'une puissance intérieure, celle de l'âme, celle du cœur.
Mais pour y arriver, l'empathe doit, auparavant, savoir aborder et gérer, tout les soucis qui sont liés à ses capacités...
Et il doit surtout et avant tout : se connaître !

Fall Leaves


Les ateliers de l'arc-en-ciel  vous propose deux ateliers pour la journée du dimanche 3 décembre....

A Montfleur "Maison Anémone"

Un atelier de 10 h à 13 h sur l'empathie et la gestion de l'empathie..

et un autre de 15 h à 18 h
Comment crée-t-on sa vie quand on a besoin de se sentir utile aux autres et comment cela se vie quand on est empathique ?

Participation à la journée : non adhérents 80 euros

                                        adhérents   70 euros

Sur demande, il est possible de ne venir qu'en demie journée : 40 euros non adhérents
              35 euros adhérents

Dans la joie de vous retrouver
Coeurdialement
Evelyne



Fall Leaves

jeudi 16 novembre 2017

La terre évolue : nous aussi... changement de paramètre du karma

La terre évolue : nous aussi... changement de paramètre du karma







Le Karma : la loi de retour qui fait que ce que nous créons, revient toujours vers nous !

C'est une bonne nouvelle non!
Car finalement, en regardant bien, on voit toujours le verre à moitié vide... on voit le retour du moment où il faudra goûter à la création que nous avons mises en route et qui justement ne goûte pas bon !
Mais si c'est vrai, dans ce cas, cela veut dire aussi que ce que l'on crée qui goûte bon pour nous et les autres, nous reviendra d'une façon ou d'une autre... non ?
Ceci dit, ce que nous créons, nous avons toujours l'impression que cela a une forme bien matérielle, mais en réalité, c'est une fréquence, une énergie... et c'est elle qui nous revient... tout comme un enfant (la création) revient vers son parent !
Et si vous lui dite : "casse toi, tu pue "! comment pensez-vous que cela va ce passer ?
Et bien ! cela va engendrer une résistance qui comme toute résistance va se renforcer au fur et à mesure, jusqu'à ce que l'on veuille bien aimer ce qui est, reconnaître notre paternité et par cela, libérer notre création du jugement que l'on a posé sur elle et qui l'empêche de trouver un autre chemin de réalisation !

Autrefois, le retour était beaucoup plus lent, aujourd'hui, c'est du rapide...

Ce n'est pas une punition, juste l'occasion de porter un nouveau regard, de reconnaître notre pouvoir créateur et  nous aider à comprendre que nous sommes ici bas, pour aimer toutes les parties de nous-mêmes...
Nous sommes ici, pour nous connaître et nous reconnaître...

Pour en savoir plus une vidéo en deux parties....

dimanche 5 novembre 2017

Petit usage pratique de la flamme Violette


L’améthyste rayonne l’énergie de la flamme violette... mais aussi sa propre fréquence et ses propres vertus...

Petit usage pratique de la flamme Violette

Il y a de cela quelques années, dans les années 50, St Germain nous a transmi la connaissance et la connexion à la l'utilisation de la flamme Violette...Ceci au travers de 
différents concurrents de vie.

Il existe des livres qui sont des recueils des différents décrets permettant de mettre en action la flamme violette.

Personnellement, je n'utilise pas trop ces décrets. Je l'ai eu fait dans le passé. Je ne nie pas l’efficacité de  ces décrets, mais je trouve qu'à l'heure actuelle, où les choses évolue de façon si significative... même si l'on a l'impression que ce n'est pas le cas, la simplicité est plus pratique et tout aussi efficace. Je parle ici, de la simplicité du cœur... des mots qui naissent dans le cœur, l'inspiration ...

Là où autrefois, nous étions obligé de monter en vibration pour atteindre un seuil pour faire notre demande, aujourd'hui, cela n'est plus nécessaire...

Ce qui ramène à une composition beaucoup plus simple avec le monde de la lumière et ses composants...

Ceci, ne peut cependant, nous priver  du respect que nous devons à toutes ces énergies. Nous touchons ici au sacré, même si la façon de le faire est bien simplifiée et se passe sur un mode d'échange qui donne dans le domaine du langage courent.

Il s'agit ici, d'un partage et non pas d'une vérité absolue, car seul Dieu dans son entièreté, son unité peut avoir une vision aussi grande. Nous, les parcelles du divins, Dieu incarné dans ces parcelles, nous ne pouvons voir qu'au travers de la grandeur de nos consciences... 

Un partage sur l'utilisation de la flamme violette au quotidien... C'est ma façon d'utiliser ou 
de co-créer plus exactement, avec cette énergie...
C'est facile, simple....
C'est un  grand cadeau que cette énergie....Alors, gratitude, pour ce qu'elle est, pour ce que je suis, et parce que je suis elle.....







Je partage ici un article que j'ai écrit sur : retoursversl1 pour commencer cet espace réservé à la flamme violette



Méditation de reconnexion à la flamme violette et à la flamme blanche


Tu trouveras ici, le partage d’une méditation que j’ai posté sur mon blog : divinesco pour divines co-créations. Un blog destiné à une plus grande approche de la communication, à la capacité que l’on a de jeter et de créer des ponts entre ce qui a été séparé. Cela devient urgent, car c’est en rétablissant la communication à différents niveaux en nous, et à l’extérieur de nous, visibles ou invisibles, que nous comprendrons et accepterons mieux les différences qui existent entre chaque être et la richesse de la vie manifestée sur cette terre.
Les Maîtres et Êtres de lumière, nous ont fait cadeau d’enseignements autant utiles que pratiques, sur la reconnexion à la flamme violette et à la flamme blanche.
Puissions-nous en faire bon usage et comprendre la valeur de notre rôle dans le jeu de la création.
Evelyne.C

dimanche 29 octobre 2017

Le parcours d'une lumière être thérapeute aujourd'hui !





Le parcours d'une lumière

être thérapeute aujourd'hui !



Cela fait des années que je suis dans la relation d'aide. Et comme dans toute histoire, cela commence par soi... C'est en cherchant à me découvrir moi-même que je me suis tournée vers la spiritualité (recherche en connaissance de soi et recherche en compréhension des lois de l'univers) et vers les thérapies dites brèves.

J'ai commencé par avoir un doux rêve ; celui de la guérison christique...Vous savez... celui qui fait que l'on se voit poser ses mains sur une personne et où l'on dit : "marche et va" et le patient est guéri ! Mais cela ne s'est pas passé vraiment comme cela. Quoi que... des soins comme celui-là, j'en ai fait sur des animaux et cela a marché, sans que je sache d'où pouvait provenir se rétablissement spontané de l'harmonie. Je suis passée par la case magnétisme, puis réflexologie plantaire, puis travail de dégagement des mémoires cellulaires avec l'assistance des êtres de Lumière, les anges, les archanges. ceci en individuel, mais aussi en collectif, (pour des groupes lors de séminaires.). C'est ainsi que j'ai appris à travailler avec ces différentes énergies, les rayons, à équilibrer mes chakras, voir quand ils ne l'étaient pas... puis me revoilà partie en quête de savoir, de techniques... toujours d'en un seul but : devenir autonome et permettre aux autres de l'être. Mes ateliers sont basés sur ce principe. J'ai donc appris l'EFT, un élément qui me semble facile d’accès et facile à transmettre... très utile pour gérer les crises entre deux séances de thérapie ! J'ai appris à faire des élixirs vivants, des huiles solarisées pour les massages, à travailler avec des sigils en Belvaspata et en Kryavaspata (soin pour les animaux). J'ai créer des ateliers pour transmettre la communication intuitive.... à ma façon ! pour apprendre à gérer les système réactif du mental inférieur, pour faire la paix avec son ego et renouer avec son enfant intérieur

...Il y a tellement de possibilité aujourd'hui pour trouver son chemin et ce qui nous convient,entant qu' aide sur ce chemin ! Les portes nous sont grandes ouvertes !
Mais plus que toute chose, je prends conscience de la nécessité de prendre contact avec sa vérité intérieure, sa propre vibration Tout les ateliers que j'ai proposé et que je proposerai auront toujours cette même inspiration, ce même souhait : donner des éléments de gestion, de compréhension, des outils, transmettre des connexions (via les méditations avec le Êtres de lumière, les Maîtres Ascensionnés...). Bref ! tout une panoplie, non pas pour que vous deveniez lumière : vous l'êtes déjà, mais juste pour aider à gérer et voir en conscience toute la pollution qui entoure encore votre êtreté, sur le plan individuel comme sur le plan de l'inconscient collectif !
Comment pouvons-nous faire le choix entre la voix de l'ego, du mental et la petite voix intérieure si nous confondons les deux ?
Comment faire pour choisir la voix de notre moi supérieur lorsque celle du mental et de l'ego crient tellement fort que nos canaux en sont obstrués ?
Des outils à la portée de tous...
Mais personne, je dis bien personne n'utilisera ses outils à votre place, personne ne pourra faire une transformation à votre place... et personne ne sait à part vous, ce qui est bon pour vous. Je n'ai transformé personne à part moi-même, mais je pense avoir donné un exemple de ce qui pouvait être fait pour aller vers la voie du cœur...Je partage ce que je trouve sur mon chemin....mes réussites comme ce que j'ai du mal à transcender.... et quelquefois, les guides, les équipes lumière, passent par mon canal pour transmettre des pistes à leur protégés !

La vérité, c'est que tout thérapeute apprend à grandir en aidant les autres à apprendre à grandir.
Tout thérapeute grandit en aidant les autres à grandir.

Et tout comme l'aidant, chacun a son chemin, son temps pour le faire.
Personne n'a atteint le bout du chemin, car à mon sens, comme tout dans l'Un est illimité... celui-ci, l'est aussi !


En réalité, le patient cherche à extérieure de lui, une autre partie de lui-même, pour l'aider à comprendre, voir, ce qu'il ne peut comprendre, voir par lui-même !
En cela, la motivation et l'intention de la personne fera que l'interattraction patient/ thérapeute sera profitable ou pas !
Par résonance, il attirera ou se tournera vers le thérapeute qui résonne avec ce qu'il a en lui et pas forcément vers ce qu'il demande au niveau conscient


Et souvenez-vous, que le temps ne respecte que ce qui se fait avec lui et par forcément vers ce qu'il demande au niveau conscient

Voir aussi : ici
Evelyne.C

vendredi 27 octobre 2017





Des petits mots qui font du bien et qui sont à méditer....


Extrait d'un jeu de carte que j'ai créé...








dimanche 1 octobre 2017

Loi d'attraction par résonance et vidéo





La loi d'attraction par résonance...




     Vous savez qu'on a toujours tendance à croire quand on est dans l’expectative, que la direction a prendre va venir de l’extérieur ? Que l'on va nous dire quoi faire ? ( on a tellement peur de se tromper ). 
     Alors, quand quelque chose se présente, il arrive que l'on se pose la question suivante : est-ce que la vie me dit d'aller vers ça ? 
     Oh la la ! Est si le doute et la peur nous empêchaient de voir qu'ici, il y a juste un retour d'une de nos création par attraction ?
      Mais alors, peut on demander de l'aide au ciel ? Et comment y répond-t-il ?
      A mon sens, il y répond tout simplement par la synchronicité. On vibre quelque chose, autrement dit : on demande quelque chose. Et si il y a création dans la matière d'un événement, d'une réponse, si c' est juste pour nous, on peut avoir à ce moment là des signes, des clins d’œils que l'on appelle synchronicité ! On peut aussi demander des signes avant de se fixer sur une création...Mais n’oublions pas, que nous sommes les créateurs de nos vies...


     Il est toujours important de se poser les bonnes questions :

Qui parle et demande ?
Qu'est-ce qui me pousse à faire cette demande ?
Est-ce que je suis dans la joie de la création ?
Est-ce que je suis dans l'apaisement de l'ego qui pense avoir trouvé la solution et la sécurité ?
Est-ce que je joue la carte du rationnel en me basant sur mon passé ou ma vision du futur ?
Est-ce que j'ai eu une idée qui a fait naître en mon ventre une sorte de pulsion de joie et aujourd'hui je mets en place les premiers pas vers ce que je souhaite en me servant du mental et du rationnel ? (Le mental au service de l'âme)

Et il y en a encore sûrement beaucoup d'autres...


N’hésitez pas à regarder ma petite vidéo...









vendredi 29 septembre 2017

guérir l'illusion de la première blessure

















Illusion de la première blessure.



       Nous gardons l’illusion d’une blessure qui nous dit que Dieu, notre Père céleste, La Source d’où nous sommes issus, ne veut pas de nous, ou n’a plus voulu de nous, parce que nous n’étions pas conformes à ses désirs. Peu importe comment cette illusion est arrivée, nous faisons l’expérience de la séparation quand nous entrons en incarnation dans les mondes physiques. Alors, convaincus de cette illusion, nous nous sommes efforcés de survivre, séparé du Tout, de l’Un, en confiant cette survie à nos ego en constructions, à notre nature inférieure.
       Notre conscience s’est fondée sur l’ego   et sur la volonté au service de l’ego. Nous sommes devenus des histoires, des corps, des identités, des réactivations. En faisant en sorte de contrôler les autres et les circonstances, nous nous coupions du Tout et des autres encore plus — et sur un autre plan – de nous-mêmes, puisque l’autre et moi c’est la même chose. Pourtant, il y eut un malaise (il est toujours en nous), et pour ne pas ressentir ce malaise, on l’a justifié par de l’adversité, la survie, etc.

Pour résumer :

        Nous vivons dans l’illusion de la séparation.
Nous avons décidé : moi et Dieu ce n’est pas la même chose. Je ne suis pas dieu, autrement dit ; je ne suis pas le pouvoir créateur divin.

       En vérité, il se peut fort que nous nous soyons jugés et considérés comme indésirables et mauvais, obligés de vivre en dehors des lois de l’amour.

       Et si nous avions besoin de nous prouver que nous n’étions pas Dieu ?

       Et si nous ne pouvions plus nous reconnaître dans la dualité, cet espace où nous faisons l’expérience des contraires et des oppositions et que forcément, nous ne pouvions que penser que nous étions différents de Dieu, du Tout, de la Source qui est Un ?
  
       Et si nous avions oublié, que Dieu, le pouvoir créateur cette équation d’amour (illimité, compassion, joie, justesse, équité, éternité….) était en nous ?

       Et si simplement, nous voulions savoir, si nous étions capables de le retrouver dans un état de séparation ?

       Et si nous avions créé nous-mêmes, cette illusion du bannissement, de cette séparation, pour les besoins de l’expérience et que nous l’avions oubliée pour mieux apprendre ce qu’était l’amour et pour y retourner par choix ?

Et si notre toute première souffrance était d’avoir dû renier qui nous étions ? (comme dans notre petite enfance)

Et si malgré notre oublie, une part de nous savait ? (comme l'enfant doué en nous)

Et si pour oublier cette douleur on avait renié ou oublié cet oubli volontaire de notre lumière en déclarant et en démontrant que nous n’étions pas la lumière ? (tout comme quand nous avons mis des masques pour être acceptés)

Et si toutes ces étapes faisaient toujours parties de nous et se reproduisaient, ou se projetaient dans les niveaux inférieurs, afin de nous donner une chance de les retrouver et de les rectifier un jour ? Le jour où nous serions prêts à accueillir cette lumière, le jour où nous pourrions voir la lumière dans tout ce qui est, le jour où nous aurions compris à partir des mondes de l’incarnation, ce qu’était l’amour ?

Cela fait beaucoup de « et si » : Pour tout vous dire, c’est une méthode pour amorcer en douceur des changements dans votre esprit, car c’est bien là que se trouve la source du monde illusoire.

C’est une façon d’ouvrir sur d’autre possibilité sans lutter contre les précédentes croyances…


Tout ça pour arriver finalement à reconnaître et faire la part des choses entre : l'illusoire et le réel. 
la forme et toutes formes sont illusoires....

Le réel n'est qu'une équation faites d'idées issues de l'Esprit qui est une seule grande idée : Dieu, la Source ... le Grand Tout... quelque soit le nom qu'on lui donne...

C'est toute la différence entre une idée et une pensée. La première existe par elle-même et est immuable. La pensée est le résultat d'un traitement par ordinateur interne, faisant référence à un savoir, des croyances, un passé et une vision sur le futur !

Tout ça pour arriver à nouveau à se connaître dans notre véritable nature lumière, amour, et faire l’expérience d'un savoir au travers de la perception par les cinq sens et d'une forme illusoire. Un jour nous arrivons ou arriverons à la connaissance directe...

Dans les énergies du moment, que ce soit difficile ou pas pour nous... nous apprenons le dépouillement...
Nous passons par des phases qui nous font frémir : perte de repère, d'illusion sur nous, sur d'autres... un aller simple vers l'inconnu, la vacuité... notre Soi !

Alors, dans cet espace notre secours est de reconnaître le côté illusoire de la séparation !
Nous guérissons la première blessure...
 Nous ne pouvons pas être séparé de nous-même, car nous faisons partie du divin, de la Sainte trinité !

Nous pouvons toujours conter sur : courage, confiance en la vie, confiance en soi !

Pensez aussi, que la première blessure en arrivant dans ce monde, (sentiment d'abandon, de rejet, de non amour...) n'est que la projection, la manifestation extérieure, le symbole de la première blessure : celle de la séparation au Tout.
Ce qui est en vous s’exprime et se manifeste à l’extérieur de vous !

Cela aide à comprendre la loi de résonance et de manifestation.

Prendre soin de cet espace de nos vies présentes : c'est aussi guérir la blessure originelle !
Prendre soin de cet espace de nos vies présentes, c'est l’accueillir, laisser ce qui a été cristallisé en tant que charge émotionnelle être et s'exprimer, tout en gardant à l'idée, que ce n'est qu'une énergie qui n'a pas pu trouver son chemin de résilience, de mutation... (parce qu’il y a eu juge-ment). Par la suite, il est important d'appliquer le pardon absolu : le pardon qui reconnaît l'illusoire de l’expérience et la perfection de notre être, car nous ne sommes pas l’expérience, ni les charges émotionnelles.... mais une idée que l'on résume par le mot : Amour.

Ceci est ma vision des choses, à vous de voir si cela résonne en vous.
Evelyne.C